Christine GOURLAIN



Le Coin Presse



Photo presse
L'atelier des fleurs de Christine GOURLAIN, fonctionne depuis plus de 3 ans. A 32 ans, cette fleuriste a en effet décidé de créer son entreprise. Ce projet a d'abord murit une petite dixaine d'années. Christine GOURLAIN voulait auparavant connaitre d'autres expériences, attendre le bon moment. Car le concept de son activité est plutôt atypique. D'abord elle offre à sa clientèle divers services, des créations pour le particuliers, du simple bouquet de fleurs au fleurissement d'un mariage, la création d'ambiance pour les professionels. Parallèlement elle organise des ateliers à domicile, dans des magasins de décorations, chambres d'hôtes ou autres structures, pour apprendre à chacun à réaliser des compositions florales. Une activité qui lui permet aussi de faire le tampon dans les périodes un peu plus creuses. "J'ai un peu fabriqué mon métier par rapport à mon cursus", constate Christine GOURLAIN diplômée d'un BTS Force de Vente et d'un CAP en fleuristerie. Le côté didactique des ateliers, elle le rapproche de son expérience de professeur, un temps, dans une maison familiale. "c'est un peu un métier sur mesure...tout m'intéresse. Que ce soit prendre des contacts par téléphone, l'animation des ateliers ou la confection", continue t-elle.

Pas de magasin

Autre particularité, Christine GOURLAIN travaille chez elle, à Coulomby, et n'a donc pas de boutique. Un point fort et une exigence en plus. C'est celle d'être moins visible, de devoir redoubler d'efforts pour se faire connaître. Mais outre l'avantage financier de diminuer ses charges elle considère gagner du temps. "Ma vitrine c'est mon site internet et c'est plus facile de changer une photo, qu'une vitrine". Un gain de temps qu'elle veut mettre à profit pour sa clientèle. "Mon service est plus personnalisé. Je rencontre en rendez-vous les futurs mariés par exemple. Le relationnel est un peu priviliégié". Elle essaye aussi d'être présente un maximun sur les salons , comme celuis du mariage de Tatinghem. "C'est le moment où les gens peuvent me voir, où je montre ce que je peux faire". Sinon, pour le client individuel la relation est basée sur la confiance puisqu'il ne voit pas ce qu'il commande.

Sources : La Voix du Nord



NEWSLETTER